Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Equipements de l'IMPMC - Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie

Partenariats

UPMC

CNRS

IRD

UPD

Les effets du sel sur la symétrisation de la glace planétaire

Des physiciens de l’Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC - CNRS/UPMC/IRD/MNHN), et du Earth and Planetary Science Laboratory de l’EPFL à Lausanne, ont montré que la présence de sels dans la glace empêche la transition sous pression de la phase moléculaire VII à ...

» En savoir +

Contact

Guillaume Fiquet

Directeur de l'institut

33 +1 44 27 52 36

 

Chantal Levivier

Attachée de direction

33 +1 44 27 52 17

 

Dany Thomas-Emery

Gestion du personnel

33 +1 44 27 74 99

 

Cécile Duflot

Chargée de communication
33 +1 44 27 46 86

Microscopes électroniques en transmission (MET)

L’IMPMC met à la disposition de ses équipes et de la communauté scientifique deux microscopes électroniques en transmission (MET) mais aussi des compétences spécifiques au travers de collaborations. En adéquation avec la vocation pluridisciplinaire de l’IMPMC, les deux appareils de l’Institut sont complémentaires et répondent ainsi aux besoins variés des utilisateurs. L’utilisation des microscopes fait l’objet de nombreuses collaborations et a contribué à de nombreuses publications scientifiques.

 

 

 

 

 

 

 

© Laurent Ardhuin pour l'UPMC

 

Equipements


Le MET Jeol 2100F  est dédié à l’analyse structurale et chimique à haute résolution. Sa configuration (description technique) permet :

  • l’imagerie conventionnelle à haute résolution (0.19 nm),
  • l’imagerie en champ noir annulaire à grand angle, sensible au contraste chimique,
  • l’analyse en dispersion d’énergie des rayons X (XEDS) et la cartographie élémentaire,
  • la spectroscopie de perte d’énergie des électrons (EELS) avec une résolution standard (0.65 eV – 1 eV),
  • l’imagerie filtrée en énergie (EFTEM)
  • la tomographie (simple axe +/- 70°)

Ces caractéristiques sont mis à profit par les équipes de Physique et de Sciences de la Terre.

Le microscope est également utilisé par les biologistes dans l’étude structurale des assemblages macromoléculairesNouvelle fenêtre grâce à la mise en Âœuvre les techniques de cryo-microscopie.

L’optimisation des paramètres instrumentaux d’acquisition des données complétée par des méthodes numériques de reconstruction ont permis d’obtenir des résolution de l’ordre de 0.8 nm.
Ces méthodes de cryo-microscopie et d’imagerie à faible dose d’électrons sont d’un grand intérêt dans l’étude de biominéralisations (méthode CEMOVIS) ou de minéraux très sensibles aux électrons (phyllosilicates, immogolites).

 

Le MET Jeol 2100 (LaB6) est dédié à l’analyse structurale et chimique à moyenne résolution. Sa configuration (description technique) permet :

  • l’imagerie conventionnelle à haut contraste et à moyenne résolution (0.23 nm),
  • l’analyse en dispersion d’énergie des rayons X (XEDS) et la cartographie élémentaire,
  • la tomographie (simple axe +/- 80°),

Pour l’étude des assemblages macromoléculaires par cryo-microscopie, il permet d’obtenir des données avec une résolution supérieure au nm qui sont ensuite améliorées grâce à l’acquisition ultérieure de données sur le Jeol 2100F.
Sa pièce polaire permet en outre l’étude du réseau réciproque avec des angles d’inclinaison importants.

Dans cette rubrique