Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Equipes de recherche - Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie

Partenariats

UPMC

CNRS

IRD

UPD

Les effets du sel sur la symétrisation de la glace planétaire

Des physiciens de l’Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC - CNRS/UPMC/IRD/MNHN), et du Earth and Planetary Science Laboratory de l’EPFL à Lausanne, ont montré que la présence de sels dans la glace empêche la transition sous pression de la phase moléculaire VII à ...

» En savoir +

Contact

Guillaume Fiquet

Directeur de l'institut

33 +1 44 27 52 36

 

Chantal Levivier

Attachée de direction

33 +1 44 27 52 17

 

Dany Thomas-Emery

Gestion du personnel

33 +1 44 27 74 99

 

Cécile Duflot

Chargée de communication
33 +1 44 27 46 86

Bioinformatique et BioPhysique (BIBIP)

Les thématiques de l’équipe Bioinformatique et BioPhysique concernent l'étude des relations séquence-structure-fonction des protéines. L'environnement interdisciplinaire de l'IMPMC2 et les compétences issues de plusieurs domaines de la physique, des mathématiques appliquées, et de la biologie regroupées dans notre équipe favorisent le développement de méthodes d'analyse des séquences, des images et des structures de protéines. Celles-ci, en combinaison avec d'autres, nous permettent d'aborder, au niveau expérimental ou théorique et avec une échelle de recherche allant de l'atome au supramoléculaire, un large spectre de sujets d'intérêt fondamental ou appliqué, en particulier à finalité médicale ou environnementale. Nous sommes largement impliqués dans deux plates-formes, celle de cryo-microscopie électronique et celle d’un serveur de bioinformatique structurale, RPBS. Nous sommes utilisateurs réguliers du rayonnement synchrotron et des centres nationaux de calcul de haute performance. L’un de nos groupes est rattaché à l’Institut Universitaire du Cancer de l’UPMC et un autre est partenaire d’une Equipex, CACSICE. Parmi les grandes thématiques partagées par nos groupes, et qui seront développées par la suite pour les prospectives sur la période 2014-2018, nous pouvons citer : l’étude de la conservation et de l’évolution des domaines protéiques et leur mise en lumière dans des zones de forte divergence évolutive ; l’effet des mutations et de modifications post-traductionnelles sur la structure, la fonction et la dynamique de protéines solubles ou membranaires; les assemblages de macromolécules ; l'adaptation des organismes à l'environnement par l'évolution de leur potentiel fonctionnel.

Dans cette rubrique