Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Vie de l'Institut - Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie

Partenariats

UPMC

CNRS

IRD

UPD

Les effets du sel sur la symétrisation de la glace planétaire

Des physiciens de l’Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (IMPMC - CNRS/UPMC/IRD/MNHN), et du Earth and Planetary Science Laboratory de l’EPFL à Lausanne, ont montré que la présence de sels dans la glace empêche la transition sous pression de la phase moléculaire VII à ...

» En savoir +

Contact

Guillaume Fiquet

Directeur de l'institut

33 +1 44 27 52 36

 

Chantal Levivier

Attachée de direction

33 +1 44 27 52 17

 

Dany Thomas-Emery

Gestion du personnel

33 +1 44 27 74 99

 

Cécile Duflot

Chargée de communication
33 +1 44 27 46 86

Soutenance de thèse de Ruidy Nemausat - 5 février 2016 à 14 h 30

IMPMC, Université P. et M. Curie, 4, Place Jussieu, 75005 Paris

Salle de conférence, 4e étage, Barre 22-23, Salle 1

 

Ruidy Nemausat, doctorant dans équipe Théorie quantique des matériaux (TQM)Nouvelle fenêtre

"Étude expérimentale et théorique des fluctuations thermiques quantiques des noyaux par spectroscopies d'absorption X et résonance magnétique nucléaire"

 

Thèse financée dans le cadre du LabEx Matisse 

 

Résumé

 

Le but de cette thèse est de décrire l’impact des fluctuations thermiques quantiques sur les spectres XANES et RMN du solide, à l’aide d’une étude conjointe expérimentale et théorique. Ce projet comporte deux volets. D’une part, il s’agit d’acquérir des données expérimentales de très bonne qualité, afin d’observer et comprendre l’influence des vibrations quantiques dans les oxydes d'éléments légers. D’autre part, un modèle théorique est mis en place afin de reproduire les effets observés expérimentalement et décrire leur origine d’un point de vue fondamental. L’approche théorique développée est fondée sur la théorie de la fonctionnelle de la densité. Dans le cadre de l’approximation de Born-Oppenheimer et de l’approximation quasiharmonique, les fluctuations thermiques de nature quantiques sont modélisées en générant des configurations atomiques obéissant à la statistique quantique à température finie. Les spectres XANES et paramètres RMN sont, par la suite, calculés dans ces configurations et les résultats moyens sont comparés aux données spectroscopiques à température finie.

 

Abstract

 

In this thesis the impact of quantum thermal fluctuations on XANES and solid-state NMR spectra is described using an experimental and theoretical joint study. This project has two components. First, high-quality experimental data are acquired in order to observe and understand the influence of quantum vibrations in light-elements oxides. Second, a theoretical model is set up to reproduce the effects observed experimentally and describe their origin from a fundamental point of view. The developed theoretical approach is based on the density-functional theory. Within the Born-Oppenheimer and quasiharmonic approximations, the quantum thermal fluctuations of nuclei are modeled by generating atomic configurations obeying quantum statistics at finite temperature. The XANES spectra and NMR parameters are subsequently calculated in these configurations and the average results are compared with spectroscopic data at finite temperature.

 

Effets des fluctuations thermiques quantiques des noyaux atomiques dans le cas de MgO. Les vibrations déplacent sensiblement les noyaux atomiques de leurs positions d'équilibres, modifiant ainsi la structure cristallographique bien connue aux courtes échelles de temps. Ceci provoque des variations remarquables des spectres d'absorption X (XANES) et sur les paramètres RMN.

 

Composition du jury

 

Olivier Peyrusse - Univ. Aix-Marseille - Rapporteur
Sylvain Cristol - Univ. Lille 1 - Rapporteur
Keith Gilmore - ESRF - Examinateur
Florent Boucher - IMN - Examinateur
Pierre Florian - CEMHTI - Examinateur
Massimiliano Marangolo - INSP - Examinateur
Delphine Cabaret - IMPMC - Directrice de thèse
Christel Gervais - LCMCP - Co-directrice de thèse